Responsable de la formation doctorale: Dr. Nabila CHERIF

Synopsis

La recherche dans le domaine du patrimoine constitue aujourd’hui un enjeu majeur dans la formation des architectes. Le rôle du patrimoine dans toutes ses formes (matérielles et immatérielles, classées, protégées ou non protégées, labellisées) et issues de toutes les périodes historiques constitue un capital déterminant dans l’attractivité économique et culturelle des villes et des territoires. La formation doctorale « Patrimoines et cadre bâti ancien » de l’EPAU, adossée au laboratoire de recherche LVAP permet d’élaborer aussi bien des recherches fondamentales orientées à des fins universitaires que des recherches de portée pratique et opérationnelle visant à préparer les architectes à une qualification spécifique pour des missions d’expertise et de management dans  les institutions de la culture et du patrimoine, de la ville et de l’aménagement du territoire et enfin du tourisme.

Les programmes de la formation doctorale offrent un large éventail de cours, de séminaires et d’ateliers qui explorent plusieurs axes de recherche.

Les problématiques s’intéressent aux systèmes d’information et de documentation du patrimoine traités sous l’angle des technologies d’inventaire numérisées. Les bases de données fournies par les diverses méthodes de connaissance et d’investigation spécifiques au domaine constituent le fondement des recherches à caractère historiographique. Les thématiques de recherche explorent également les politiques, les outils et instruments de classement, de protection, d’intervention, de gestion ainsi que les modalités et processus de patrimonialisation et les stratégies de gouvernance qui les accompagnent. Sont également prospectées, les questions de conservation et de mise en valeur du patrimoine national à travers l’optimisation du cadre conceptuel, règlementaire et normatif de la muséographie-scénographie.

Le cadre bâti ancien composant les noyaux historiques des villes et villages algériens de fondation récente, hérités du XIXe et XXe siècle, constitue aussi un objet de recherche à part entière. Les problématiques liées aux politiques, stratégies et outils d’intervention et de gestion de cette catégorie de cadre bâti sont envisagées aussi bien sur le plan managérial que technique. Une grande partie des recherches concerne les dispositifs et méthodes de prévention, de protection et d’intervention liés à la vulnérabilité aux risques naturels, notamment à l’aléa sismique.
 

Un axe de recherche est enfin consacré aux questions des formes, des typologies et expressions esthétiques de l’habitat urbain et rural  en Algérie et de leur rapport au patrimoine et à l’identité culturelle. Sous cet angle sont abordées les évaluations des effets des enjeux socio-économiques de la globalisation sur la production du cadre bâti contemporain et les possibles mécanismes à mettre en place pour le développement de nouvelles formes d’expression architecturales fondées sur les référents patrimoniaux nationaux.