Evénement : Journée d'étude

Thème : La pratique du projet de réhabilitation en Algérie. 
Évaluation et experiences
Organisateurs : Laboratoire ville, architecture et patrimoine [LVAP]
Date : lundi 27 novembre 2017, à partir de 09h30
Lieu : Salle de conférence, [epau]
 
 

Comité d'organisation

- Pr Kassab Tsouria 

- Hadjilah Asma
Dr Cherif Nabila - Bernou Semha
Pr Chennaoui Youcef - Djallal Himeur Dalila
- Dr Belouchrani-Amrouche Wahiba      - Ould Ali Rymel
- Guerrouche Kheir-Eddine  

 

Synopsis

La réhabilitation du cadre bâti ancien est une pratique récente en Algérie. Elle est impulsée durant les années 2000 à la faveur d’un contexte économique propice à l’élaboration de plans de développements globaux. C’est dans ce cadre qu’un plan stratégique d'Alger à l'horizon 2031 a été mis en place, prévoyant la réhabilitation de l’hyper centre de la capitale et, à terme, une revalorisation et une requalification de ses espaces et de son parc immobilier.
 
Bien qu’il soit encore tôt pour dresser un bilan de la pratique du projet de réhabilitation en Algérie, il est néanmoins possible aujourd’hui d’évaluer les premières expériences menées dans ce cadre. C’est ce que se propose d’entreprendre le Laboratoire de recherche Ville, Architecture et Patrimoine [LVAP], à travers une journée d’étude qui se veut également prospective face aux récents changements économiques qui affectent les finances du pays. Cette rencontre réunira différents acteurs du secteur de la réhabilitation (maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, universitaires) afin de débattre sur les expériences et analyses autour de plusieurs thématiques :

En premier lieu, sera abordée la stratégie du secteur de l’urbanisme en matière de réhabilitation du cadre bâti des villes afin d’apporter des éclairages sur les opérations en cours. Une lecture critique de l'arsenal juridique régissant la réhabilitation sera proposée. Aussi, il sera question d’examiner et d’évaluer les retombées socio-économiques et des enjeux de ce type d’intervention, notamment pour la formation aux métiers de la réhabilitation.

La situation sur le terrain des opérations sera également discutée à travers la remontée d’expériences de la maitrise d’œuvre. Le rôle effectif des différents acteurs dans le processus de réhabilitation permet non seulement d’évaluer la stratégie mise en place, mais aussi de soulever les problèmes souvent inattendus, rencontrés au moment de l’exécution des travaux, notamment le déficit flagrant d’une main d’œuvre qualifiée ou d’une méthodologie d’intervention.

Cette journée d’étude sera également l’occasion de revenir sur une opération pilote : l’élaboration d’une méthode de réhabilitation d’un centre historique, fruit d’une collaboration entre l’EPAU d’Alger et l’UPM de Madrid. L’objectif est de mettre en exergue l’apport de l’université dans ce domaine, et de reconsidérer son rôle en mettant l’accent sur la nécessité d’intégrer une troisième composante à sa mission de formation et de recherche : l’accompagnement des maîtres d’œuvres et maîtres d’ouvrages, notamment à travers l’expertise des études, projets et travaux d’exécution.